Tous les articles par Cefres

L’Europe « désimpériale » : une confédération de vaincus ? Passés troués et mémoires vives de(s) minorités post-impériales

Un projet mené dans le cadre du programme TANDEM développé par l’Académie tchèque des sciences, l’Université Charles et le CEFRES/CNRS réunis au sein de la Plateforme de coopération et d’excellence en sciences humaines et sociales.
Continuer la lecture de L’Europe « désimpériale » : une confédération de vaincus ? Passés troués et mémoires vives de(s) minorités post-impériales

bernhard struck : cv et recherche

Esperanto et internationalisme, 1880s-1920

Axe de recherche 3 : objets, traces, mises en carte : espaces au quotidien

Contact: bernhard.struck(@)cefres.cz

Dr Bernhard Struck, est Professeur associé en Histoire de l’Europe moderne à la University of St Andrews et Directeur fondateur de l’Institute for Transnational & Spatial History. Sa recherche s’intéresse à l’Histoire allemande, française, et polonaise, l’histoire du voyage, les zones frontalières, la cartographie et l’espace. Il est l’auteur de Nicht West – nicht Ost. Frankreich und Polen in der Wahrnehmung deutscher Reisender, 1750-1850 (2006) et Revolution, Krieg und Verflechtung.Deutsch-Französische Geschichte 1789-1815 (2008) (avec Claire Gantet). Il a également co-edité Shaping the Transnational Sphere. Experts, Networks and Issues from the 1840s to the 1930s (2015).

Lien vers sa recherche actuelle

Continuer la lecture de bernhard struck : cv et recherche

astrid greve Kristensen : recherche & cv

Strangers in a strange land

The Returns of Orphans in German and Czech Literature of the 2000’s. A comparative study of the works of Jáchym Topol, Radka Denemarková and W. G. Sebald.

Axe de recherche 3 : objets, traces, mises en carte : espaces au quotidien

contact : astrid.grevekristensen(@)cefres.cz

L’objectif principal de ce projet est d’engendrer une nouvelle compréhension de l’orphelin en tant que figure littéraire et culturelle, telle qu’il est présenté dans la fiction historique moderne. L’accent sera porté sur la fiction éprouvant un intérêt particulier à la narration de l’histoire d’orphelins au sein des landes tchèques des années 40 à 60. Cette période comprend deux ismes dominants, Fascisme et Socialisme. Les textes choisis pour comparaison sont : Peníze od Hitlera ([Money from Hitler] 2006) de Radka Denemarková, Austerlitz (2001) de W. G. Sebald et Kloktat dehet ([Gargling with Tar] 2005) de Jáchym Topol. Par la comparaison de ces textes, tous divergents dans leur approche du trauma et de la disparition, j’entends découvrir la variété de voix données à l’orphelin. Mon approche théorique sera interdisciplinaire et inscrite dans une combinaison de théorie des mondes possibles littéraires et de théories espace/mémoires.  

Continuer la lecture de astrid greve Kristensen : recherche & cv

adrien beauduin : recherche & cv

Les idées, la mobilisation et les facteurs d’engagement des membres de la nouvelle Droite politique en Tchéquie et en Pologne

Axe de recherche n° 2 & 3 : Normes et transgressions & objets, traces, mises en carte : espaces au quotidien

contact: adrien.beauduin(@)cefres.cz

Adrien Beauduin est doctorant à l’Université d’Europe Centrale, où il prépare une thèse sur les partis politiques de la nouvelle droite en République tchèque et en Pologne. Sa thèse s’intéresse aux parcours individuels des militants de ces partis, sur les facteurs d’engagement politique ainsi que sur leurs idées socio-politiques. Il porte une attention particulière aux questions de démographie (famille, politique sociale, migration, etc.).

Les partis de la nouvelle droite politique sont en pleine croissance en Europe et ailleurs. Cette dernière voit par ailleurs plus généralement croître les voix critiques de la démocratie libérale, insistant sur la souveraineté nationale, critique des migrations et occupant des positions morales conservatrices. Malgré l’affinité de ces partis avec certains courants historiques de la droite, ils ne présentent ni homogénéité ni ne sont en simple continuité avec elle. Au grès de glissements idéologiques, ils se séparent ainsi de certaines racines historiques.

Ayant abandonné, ces dernières années, l’angle purement national, c’est la théorie du “choc des civilisations” de Samuel Huntingdon (1996), qu’ils ont reprise à leur compte. Cela nous renvoie à ce que le chercheur Rogers Brubaker appelle le “civilisationnisme” (2017). En choisissant les représentants de ce courant politique en République tchèque et en Pologne, l’objectif de cette thèse est la compréhension de l’idéologie et de la diversité de ces partis politiques, ainsi que de leur position sur l’échiquier politique en Europe et ailleurs. Au moyen d’entretiens menés avec les militants et militantes de ces partis, je vise une meilleure compréhension des facteurs de leur engagement, et souhaite explorer le fort biais masculin propre à ces partis et à leur électorat. 

Continuer la lecture de adrien beauduin : recherche & cv

mert koçak : recherche & cv

La gouvernance transnationale de la mobilité, de la sexualité et de l’identité genrée : l’UNHCR acteur principal dans la création d’une base légale pour la demande d’asile des réfugiés LGBT en Turquie

Axe 1 de recherche : Déplacements, dépaysements et décalages : hommes, savoirs et pratiques

Contact: mert.kocak(@)cefres.cz

Ma recherche porte sur la question suivante : comment les réfugiés LGBT peuvent-ils « légalement » s’enregistrer auprès d’autorités migratoires établies au sein d’une structure légale ne reconnaissant pas la raison même de leur demande d’asile ? J’étudie le cas des réfugiés LGBT présents légalement en Turquie. Demandant un statut de réfugié aux pays nordiques (tels que les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada ou l’Allemagne), dans lesquels la sexualité de chacun et l’identité genrée ont été reconnus comme critères légitimes de demande d’asile, ils doivent s’enregistrer auprès des autorités de migration turques, pays dans lequel cette reconnaissance reste inexistante.

Continuer la lecture de mert koçak : recherche & cv

Lukáš Kotyk : Recherche & CV

Modèle non hiérarchique de gouvernance de projets

Axe de recherche 2 : Normes & transgressions

contact: lukas.kotyk(@)cefres.cz

Ma thèse aborde les modèles de gestion non-hiérarchiques de gouvernance dans le contexte des mouvements sociaux. Je m’intéresse en particulier aux projets qui, en s’engageant dans une politique de préfiguration, redéfinissent les possibilités de l’arrangement des relations interpersonnelles, et visent à atteindre une distribution horizontale du pouvoir. Le « squat », sous forme de centres sociaux autogérés, en est un exemple remarquable.

Ces projets participent ainsi au mouvement social radical constitutif de leur structure interne. Il s’agit d’une expérimentation visant à surmonter les inégalités, pratiquée au sein d’un cadre communautaire dont les structures en réseau sont décentralisées. Dans cette étude, je m’interroge sur la manière dont est construite cette horizontalité, dans le quotidien de ces cas particuliers. J’y étudie la tension entre ce souhait d’horizontalité et la difficulté à l’atteindre. Je porte une attention toute particulière aux méthodes et aux mécanismes utilisés pour détruire les hiérarchies informelles, dans un but d’égalité retrouvée. En tant que répertoire d’action, je pose ces méthodes et ces mécanismes comme constituants d’une connaissance partagée au sein d’un mouvement plus large. Elles font de ce fait partie intégrante de l’expérience des membres réguliers du mouvement. Pour décrire cette pratique et ses formes particulières, j’utilise une étude ethnographique de terrain. J’y observe systématiquement des formes alternatives de coexistence, et analyse cette connaissance partagée sur la gestion de projets compliqués et complexes, démunis de forme hiérarchique de gouvernance.

Continuer la lecture de Lukáš Kotyk : Recherche & CV