Paysages d’ombres

Paysages d’ombres. La présentation du projet de recherche de Luba Jurgenson

En juin, juillet et août 2022, chercheuse, écrivaine et traductrice Luba Jurgenson, professeure à Sorbonne Université, directrice du Laboratoire Cultures et sociétés d’Europe orientale, balkanique et médiane (Eurorbem),  sera au CEFRES en tant que chercheuse invitée. Vous trouverez son CV complet ici.

Quand: jeudi 30 juin, de 10h30 à 12h00
Où :  Bibliothèque du CEFRES, Na Florenci 3, Prague 1 (pour y assister en ligne, veuillez nous écrire à cefres@cefres.cz)
Langue: anglais

Ce projet a pour but d’identifier, de décrire et d’étudier des paysages en Europe centrale qui ont servi de scènes d’extrême violence au cours du XXe siècle. A la croisée des études mémorielles, de l’écocritique et de l’analyse d’images, cette recherche sur des « Paysages d’ombres » a l’intention de réexaminer la question de la mémoire du paysage en confrontant les témoignages/les archives, les pratiques de paysage, les constructions de mémoire (littéraires, artistiques, politiques) et les conséquences environnementales de la violence.

Des traces significatives et toujours effectives de conflits et de massacres ont été laissées dans les paysages qui constituent des cadres de notre vie quotidienne. Tandis que la mémoire collective est souvent étudiée à travers ses manifestations dans les espaces publics, comme les musées et les lieux de commémorations, le projet « Paysages d’ombres » se concentre sur des lieux ordinaires, mais émotionnellement chargés, où les éléments naturels portent des stigmates d’un passé traumatique. Il s’agit de considérer le paysage non seulement comme représentation de la mémoire, mais aussi comme expérience sensorielle qui se sert des modes visuels, auditifs, tactiles, olfactifs pour la transmission transgénérationnelle et intercommunautaire de la mémoire façonné par les perceptions et les pratiques des paysages dans ces lieux multiculturels.

Facebooktwitterlinkedin