Arthur Pérodeau: Recherche & CV

La chronique de Cosmas et des premiers continuateurs (XIIe -début du XIIIe siècle). La naissance d’une tradition historiographique tchèque.

Axe de recherche 3: Objets, traces, mises en carte : Espaces au quotidien

Contact: perodeau.arthur@gmail.com

Arthur Pérodeau est doctorant à l’EHESS (Paris) et à l’Université Charles (Prague), où il prépare une thèse sur les débuts de l’écriture de l’histoire dans les pays tchèques:

Je m’intéresse en particulier à la première œuvre historiographique tchèque d’ampleur, la Chronique des Tchèques du doyen du chapitre de Prague Cosmas, écrite entre 1119 et 1125, et à son influence sur les pratiques et usages de l’Histoire jusqu’au début du XIIIe siècle. Dans sa chronologie de l’historiographie tchèque, le grand historien František Palacký avait délimité une « période cosmasienne » courant jusqu’au début du XVIe siècle, ce qui témoigne de l’influence prêtée à l’œuvre de Cosmas sur la production historiographique médiévale tchèque. L’objet de ma thèse est de mesurer et de questionner son impact réel dans la conception de l’Histoire à l’époque de la dynastie přemyslide.

L’étude que j’en propose se décline en trois axes : le travail de l’historien pour élaborer et construire la chronique, le projet politique et religieux implicitement soutenu par le texte, enfin l’expression et la construction d’un sentiment d’appartenance collective que l’on peut qualifier faute de meilleur terme de « national ». Dans un second temps, les premières continuations de la chronique de Cosmas sont étudiées au prisme des mêmes questions dans une perspective comparatiste et ce afin de comprendre dans quelle mesure leurs auteurs se sont inscrits dans le sillage du projet
historiographique du doyen du chapitre de Prague. Mais pour saisir pleinement le retentissement de la chronique dans les pays tchèques, il faudra également s’intéresser à la tradition manuscrite (les copies, leurs circulations, les interpolations, etc.) et aux remplois textuels et iconographiques.

Ma thèse constitue la première étude d’ampleur écrite en français sur cette source indispensable pour l’étude des premiers siècles de l’histoire tchèque. Une traduction du texte sera proposée à l’appui de l’analyse historique. Si la chronique de Cosmas a fait l’objet de nombreux travaux en langues tchèque, allemande, polonaise et désormais anglaise, ses continuateurs ont été bien moins étudiés et les parutions à leur sujet sont souvent anciens. Par ailleurs, ces cinquante dernières années, de nombreux travaux, en particulier français, ont renouvelé en profondeur l’approche de l’historiographie médiévale, et offrent de nouvelles perspectives sur la compréhension de ce corpus textuel.

CV

Formation

  • 2018-2019 : Stage CAPES, UPJV (Amiens) et lycée Jean de la Fontaine (Château-Thierry)
  • 2016 – 2018 : Préparation à l’agrégation d’Histoire, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • 2014 – 2016 : Master Histoire et archéologie comparées des sociétés médiévales, ENS Lyon, mention très bien
  • 2011-2014 : CPGE Lettres, spécialité Histoire-Géographie, lycée Pothier (Orléans)

Bourses, stages et distinctions

  • Second prix Václav Černy 2017 du meilleur mémoire pour un sujet tchèque (mémoire de M2 intitulé Histoire et « nation » dans la Chronica Boemorum de Cosmas de Prague)
  • Stage au Centre des Études Médiévales (Prague), 2015-2016
  • Bourses (Institut Français d’Histoire en Allemagne, Ministère de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports tchèque, Barrande)
Facebooktwitterlinkedin

Centre français de recherche en sciences sociales – Prague