Anna Dżabagina. Recherches & CV

Le modernisme saphique en Europe centrale et orientale.
Transferts et intersections culturels
(1848-1933) 

Axe de recherche 2 : Normes et transgressions

Contact : anna.dzabagina(@)uw.edu.pl

Photo : Emilia Oksentowicz

Anna Dżabagina est une historienne de la littérature qui s’intéresse principalement à la littérature du XIXe siècle et du début du XXe siècle en Europe centrale et orientale, en mettant l’accent sur les écrits féminins, la littérature queer et les réseaux modernistes transnationaux. Elle est titulaire d’un doctorat en études littéraires de l’Université de Varsovie (2019), où elle a soutenu une thèse qui analyse l’écrivaine moderniste germano-polonaise Eleonora Kalkowska (1883-1937) sous l’angle des études sur le modernisme transnational, des études sur l’exil et du féminisme local. Entre 2015 et 2023, elle a donné des cours sur l’histoire de la littérature polonaise et la théorie littéraire dans les programmes de licence et de master de la Faculté d’études polonaises (Université de Varsovie) et une série de séminaires d’auteurs sur les écrits de femmes queer modernistes (Open University et École supérieure d’études sur le genre à l’Institut de recherche littéraire de l’Académie polonaise des sciences). Ses recherches actuelles portent sur le modernisme saphique – un nouveau langage littéraire pour l’expression des expériences, des désirs et des identités non hétéronormatives – dans les écrits féminins des territoires de l’Empire russe (en particulier dans les littératures polonaise, russe et ukrainienne). Elle travaille également sur la première biographie queer de Narcyza Żmichowska (1819-1878).  Au CEFRES, elle étudiera le modernisme saphique dans une perspective plus large : dans les œuvres des femmes écrivains d’Europe centrale et orientale, en particulier des régions de langue slave, entre les révolutions de 1848 et l’année 1933. Elle appliquera les acquis des études lesbiennes globales et des études queer locales, combinés à la perspective du féminisme local et des études modernistes transnationales, à l’histoire des écrits de femmes queer dans la région. Puis, elle comblera les lacunes des histoires littéraires locales et, surtout, mettra en lumière les intersections entre l’expressivité de la non-hétéronormativité féminine et les spécificités locales d’écrivaines particulières issues de différentes régions linguistiques qui ont vécu et créé dans le cadre de trois empires, exigeant à chaque fois des stratégies différentes pour exprimer (ou déchiffrer) les affections saphiques.

CV

Formation 

  •  2019 : doctorat en sciences humaines (études littéraires), Université de Varsovie, Thèse : „L’œuvre germano-polonaise de Eleonore Kalkowska (1883-1937) et sa réception”, sous la direction de prof. Lena Magnone. 
  •  2015 : master en études polonaises, Université de Varsovie. 
  •  2014 : École supérieure d’études sur le genre, l’Institut de recherche littéraire de l’Académie polonaise des sciences. 

 Expériences professionnelles et affiliations 

  •  2021-2023 : professeure assistante à l’Institut de littérature polonaise de l’Université de Varsovie (Division de la poétique, de la théorie littéraire et de la méthodologie). 
  •  Depuis 2019 : membre du Centre de recherche sur l’histoire et les identités LGBT+ à l’Université de Varsovie. 
  • 2019-2020 : membre du groupe de recherche et coordinateur exécutif de European Pluralities Network (4EU+ Programme) au Centre de culture française et d’études francophones, Université de Varsovie. 
  •  2018-2019 : stagiaire, Humboldt-Universität zu Berlin. 

 Prix, bourses et financements de recherches individuelles 

  •  2021-2024 : chercheuse principale dans la bourse de recherche OPUS « Le modernisme saphique dans les écrits féminins des régions de l’Empire russe (littérature polonaise, russe et ukrainienne) », attribuée par le Centre national des sciences (Pologne), réalisée à l’Université de Varsovie 
  •  2022 : finalist du prix littéraire polonais Poznańska Nagroda Literacka – Stypendium im. S. Barańczaka (Prix littéraire de Poznań – Bourse Stanisław Barańczak). 
  •  2021 : bénéficiaire de la bourse START attribuée à 100 jeunes chercheurs exceptionnels par la Fondation pour la science polonaise. 
  • 2018-2019 : bourse ETIUDA pour les doctorands décernée par le Centre national des sciences (Pologne). 
  •  2016 : bourse Marbach décernée par Wissenschaftliche Beirat der Deutschen Schillergesellschaft (Allemagne). 
  •  2014-2018 : chercheuse principale dans le cadre de la bourse Diamond, une bourse de recherche individuelle destinée aux jeunes chercheurs exceptionnels titulaires d’une maîtrise, attribuée par le ministère des sciences et des études supérieures (Pologne). Projet « L’oeuvre germano-polonaise et réception d’Eleonore Kalkowska (1883-1937) », sous la direction de prof. Lena Magnone à l’Université de Varsovie. 
Publications 
 Livres 
  • Dżabagina, A. Kalkowska. Biogeografia [Kalkowska. Biogeography]. słowo/obraz terytoria, Gdańsk 2020, 440 pp.

Éditions critiques 

  • Nałkowska, Hanna. Dzienniki czasu żałoby 1942-1945 [Grieftime Diaries, 1942-1945]. Edited by Anna Dżabagina. Wydawnictwo IBL, Warszawa 2024 (in print). 
  • Posmycz, Zofia. Czy to temat? Dramaty [Is this a topic? Dramas]. Edited by Anna Dżabagina, foreword by Anna R. Burzyńska. Wydawnictwo IBL, Warszawa 2019. 
  • Kalkowska, Eleonora. Głód życia [The Hunger of Life]. Edited by Anna Dżabagina. słowo/obraz terytoria, Gdańsk 2016. 
  • Lieberman, Herman. Listy do Heleny Rosenbach-Deutsch[Letters to Helena Rosenbach-Deutsch]. Edited by Lena Magnone, Anna Dzhabagina. Przegląd Humanistyczny, no. 1, 2015, pp. 153-227.

Articles de revues 

  •  abagina, A. ‘Expanding the Map of Sapphic Modernism(s): A Transnational Approach to Queer Women’s Writings in Polish, Russian, and Ukrainian Literature’. Aspasia. The International Yearbook of Central, Eastern, and Southeastern European Women’s and Gender History vol. 17, 2023, pp. 120-140. 
  • abagina, A. ‘The Mourning Diaries. Hanna Nałkowska’s journal (1942-1945). Teksty Drugie no. 1 (special issue: Convention and Revolution), 2020, pp. 257-270. 
  • abagina, A. ‘Life Trajectories and Constellations of Eleonore Kalkowska (1883-1937). Rocznik Komparatystyczny no. 8, 2017, pp. 317-335. 
  • abagina, A. ‘Sprawa Józefa J. Polsko-niemieckie spory o reportaż sceniczny Eleonory Kalkowskiej’ [The Case of Josef J. Polish-German disputes over Eleonore Kalkowskas theatrical reportage]. Didaskalia no. 155, 2020 (digital issue).  
  • Dzhabagina, A. ‘Młodopolski debiut Eleonory Kalkowskiej w świetle Nietzscheańskiej filozofiiżycia’ [Modernist debut of Eleonore Kalkowska in the light of Nietzschean philosophy of life]. Pamiętnik Literacki vol. 4, 2014, pp. 7-23.

Chapitres des livres (sélection) 

  • abagina, A. Berlins Left Bank? Eleonore Kalkowska in womens artistic networks of Weimar Berlin’. Polish Avant-Garde in Berlin, edited by M. Stolarska-Fronia, R. Traba, Peter Lang, Berlin, 2020, pp. 151-169. 
  • abagina, A. ‘Modernistyczne spotkanie? Na marginesach „Białej Róży” Narcyzy Żmichowskiej i „Pani Dalloway Virginii Woolf’ [Modernist encounter? On the margins of Narcyza Żmichowska’s ‘White Roseand Virginia Woolf’s ‘Mrs. Dalloway]. Wiktorianie nad Tamizą i nad Wisłą, edited by E. Paczoska, WUW, Warszawa, 2016, pp. 387-397. 

 

 

Facebooktwitterlinkedin