Jan Kremer : recherche & CV

Les jeux numériques et leur représentation de l’histoire. Médiévalisme et culture historique

Axe de recherche 3 – Objets, traces, mises en carte : espaces au quotidien

Contact : jan.kremer(@)cefres.cz

Mes recherches portent principalement sur les représentations du passé dans les jeux numériques, la façon dont elles sont construites par les concepteurs-développeurs, et leur réception par les joueurs. En République tchèque, près de 56 % de la population joue à des jeux numériques, l’âge moyen des joueurs est de 33 ans, et plus de 30 % d’entre eux sont des femmes. Les jeux qui se déroulent dans le passé ou qui s’inspirent de l’histoire sont régulièrement en tête des ventes. Néanmoins, les médias traitent peut du contenu de ces jeux et les historiens professionnels les ont jusqu’ici ignorés. Or, des recherches récentes montrent que les jeux susmentionnés sont devenus un support de médiatisation de l’histoire influent en raison de leur interactivité, de leur performativité et de leur caractère immersif. Cette nouvelle forme d’histoire populaire reflète et influence véritablement notre culture historique, c’est-à-dire « la manière dont nous comprenons le passé, nous nous confrontons à lui et dont nous communiquons sur ce passé, dans le présent ».

La compréhension des jeux numériques historiques est, non seulement cruciale pour le travail des historiens, des archéologues, des politistes ou des anthropologues, mais elle est également importante pour les disciplines éducatives, telles la didactique de l’histoire ou la muséologie. La recherche sur les jeux numériques historiques est traitée par les spécialistes de la « Public history » (l’histoire dans l’espace public) qui, dans ce contexte, ne s’intéressent pas seulement à la communication au public des résultats du travail des historiens professionnels, mais également à l’analyse des représentations historiques destinées au public, indépendamment de l’identité de leur auteur. Mon travail ne consiste pas en une analyse factographique de ces jeux, mais il tente plutôt de comprendre « comment le jeu se saisit de l’histoire, qui s’en saisit et pourquoi, et comment l’artefact culturel qui en résulte affecte notre compréhension du passé ».
Mon travail se concentre sur « les médiévismes » de ces jeux, c’est-à-dire les représentations de la culture et de la société médiévales dans les jeux. Je ne m’intéresse pas seulement aux jeux, mais aussi aux paratextes connexes ou autres « remédiatisations » des thèmes médiévaux dans les séries télévisées, les films, les livres ou l’art audiovisuel. La culture historique tchèque et, dans un contexte plus large, celle de l’Europe centrale fournissent le cadre géogrpahique et politique à ces recherches.

CV

Formation

2001–2009 – Charles University in Prague, Faculty of Arts
Mgr degree from History and Auxiliary Sciences of History/Archive Studies
since 2017 – Charles University in Prague, Faculty of Education
Ph. D. Program: Public History

Participation à des projets de recherche
  • 2019–2021 – Sázava: Archaeology of a Medieval Monastery, Czech Science Foundation Project, Archaeological Institute, Czech Academy of Sciences, Prague
Activités pédagogiques
  • since 2014 – Council on International Educational Exchange and Charles University in Prague
  • since 2018 – Faculty of Education, Charles University in Prauge
Choix de publications récentes
Contributions à des conférences
  • November 2020 – conference Dějiny ve veřejném prostoru [History in the Public Space], Prague
  • July 2020 – international online workshop The Middle Ages in Modern Games, Winchester
  • November 2019 – international workshop, Mittelalterrezeption in der Gegenwartskultur, Collegium Carolinum, Prague
Articles
  • Historical Game Studies: Public History and Didactics, Historie – Otázky – Problémy 13, 2021, No. 1 (soumis).
  • Hra o historii. Dititální reprezentace minulosti [Game for History. Digital Representations of the Past], Dějiny a současnost 10, 2020, pp. 10–13.

 

Facebooktwitterlinkedin