ANEMONA CONSTANTIN : RECHERCHE ET CV

Les intellectuels conservateurs roumains et le recul de la démocratie en Europe centrale et orientale dans une perspective transnationale

Axe de recherche 1, « Déplacements, dépaysements et décalages : Homme, savoirs et pratiques ».

Anemona Constantin est docteure en science politique de l’Université Paris Nanterre. Ses recherches portent sur les transformations du champ intellectuel roumain après 1989, les controverses publiques autour du fascisme et du communisme et la (ré)-écriture de l’histoire nationale en Roumanie, en Bulgarie et en République de Moldavie après la chute du Mur de Berlin.

Le projet mené au CEFRES examine dans une perspective transnationale la contribution des intellectuels conservateurs roumains aux débats politiques qui ont depuis 2007 remis en cause le « consensus libéral » établi en Europe centrale et orientale après le démantèlement du régime communiste. Le projet apporte quatre innovations à la littérature sur le populisme et le recul de la démocratie dans la région : 1) Il cartographie la diversité des réseaux et des discours des intellectuels conservateurs roumains et fournit une prosopographie de ces acteurs et de leurs collaborateurs étrangers ; 2) Il étudie la généalogie de ces discours et la replace dans une histoire des idées politiques qui remonte à la Guerre froide et à l’entre-deux-guerres; 3) Il étudie l’impact direct et indirect des intellectuels conservateurs sur l’idéologie et l’activité des partis politiques nationaux ; 4) Il place l’étude du cas roumain dans un contexte européen plus large afin d’évaluer sa spécificité. Il s’agit d’un projet qui interroge l’actualité politique étant donné la montée des discours qui contestent les droits des minorités (nationales, sexuelles, religieuses), l’État de droit et la diversité culturelle dans le monde entier.

 

CV

Formation

2019 : Doctorat en science politique, Université de Paris Nanterre, Thèse : « Changement de régime et genèse d’une nouvelle histoire officielle : combats autour du passé fasciste et communiste en Roumanie après 1989 ».

2006 : Diplôme d’études approfondies (DEA) de sociologie politique comparée, Université de Paris Nanterre, Mémoire : « Les conditions sociales du ralliement au fascisme des intellectuels roumains durant les années 1930 »

2005 : Maîtrise de science politique, Université Paris Nanterre

 

Bourses et participation à des projets de recherche collective

Décembre 2020 – novembre 2021 : Bourse de recherche à l’Institut de recherche de l’Université de Bucarest, Section sciences sociales, Projet de recherche : « Les effets de l’internationalisation des carrières intellectuelles sur les mises en récit du passé communiste en Roumanie (1989-2020) »

Mai 2018 – Avril 2020 : Membre du projet de recherche ‘Jeunes équipes’ : « Mémoire et justice de transition en Roumanie dans une perspective globale », https://transnationalmemory.wordpress.com/our-project/, Université de Bucarest, Département de sciences politiques, Centre d’études sur les politiques de l’égalité des chances, Projet de recherche individuel : « L’enseignement de l’histoire du communisme en Bulgarie, en Roumanie et en République de Moldavie »

2016 – 2018 : Membre du projet de recherche franco-britannique « La criminalisation des passés dictatoriaux en Europe et en Amérique latine dans une perspective globale », https://criminalizationofdictatorialpasts.wordpress.com/about/, co-financé par le LABEX « Les passés dans le présent » (France) et le Arts and Humanities Research Council « Care for the Future » (Royaume-Uni), Projet de recherche individuel : « Le Mémorial des victimes du communisme de Sighet et la réception du Livre noir du communisme en Roumanie »

 

Publications

Revues à comité de lecture :

 

Chapitres de livres

  • « L’influence des facteurs transnationaux sur l’enseignement de l’histoire du communisme en Roumanie » in Marie Vergnon, Renaud d’Enfert, Frédéric Molle (eds.), Circulations en éducation. Passages, transferts, trajectoires, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 2022 (à paraître).
Facebooktwitterlinkedin