Chisinau. Une ville néolibérale en construction

Chisinau : une ville néolibérale en construction
Identités, mémoires et aspirations après la transformation post-socialiste

3ème session du Séminaire interne du CEFRES 2023-2024.
Par la présentation de recherches en cours, l’objectif du Séminaire du CEFRES est de soulever et de soumettre à la discussion des questions de méthodes, d’approches ou de concepts, dans un esprit pluridisciplinaire, permettant à chacun de croiser ses propres perspectives avec les travaux présentés.

Lieu: bibliothèque du CEFRES, Na Florenci 3, Prague 1
Dates
: mardi 6 février 2024, 16 h 30
Langue: anglais
Contact / Inscription
: cefres[@]cefres.cz
Discutante : Valeriya Korablyova (CEFRES / Faculté des Sciences sociales, Université Charles)

Kateřina Fuksová (CEFRES / Université Charles)

Entre Ukraine et Roumanie, dans les zones frontalières multiculturelles et multiethniques qui ont suivi l’effondrement de l’Union soviétique, la République de Moldavie présente un récit particulier d’une quête de nouvelles identités et de la construction d’une nouvelle réalité. Ce récit retrace l’histoire d’une région et de ses habitants dont  des voisins plus grands et plus puissants ont le plus souvent contesté l’existence, l’ont assimilée dans diverses structures étatiques et soumis à des degrés divers à des projets identitaires imposés par la force. En 1991, la Moldavie accédait à l’indépendance, une expérience nouvelle après plusieurs siècles. C’est sur les ruines du socialisme et dans les conditions de la victoire mondiale du capitalisme néolibéral que la Moldavie s’est lancée dans la création d’une nouvelle identité et d’un sentiment d’appartenance.  

 Cette tentative de combler le fossé idéologique et de créer une nouvelle identité et un nouveau système de valeurs se lit, entre autres, dans la métamorphose du paysage urbain de Chisinau où l’histoire de la Moldavie a déposé au cours des siècles ses couches sédimentaires successives. Ce paysage reflète les forces, les besoins et les aspirations, ainsi que l’histoire inscrite dans les symboles et les signes. Dans ce palimpseste, un mélange d’ancien et de nouveau, les traces d’époques, de peuples, de souvenirs et d’identités disparus s’entrechoquent et persistent quoiqu’effacées. 

Dans ma thèse, j’explore les couches historiques de Chisinau en mettant l’accent sur la période de transformation et, sur la base des données collectées au cours de mes différents travaux ethnographiques de longue durée sur le terrain, j’identifie des études de cas symptomatiques pour le Chisinau contemporain. Elles traitent principalement de l’embourgeoisement progressif et de la marchandisation de la ville, de la croissance de la mobilité individualisée, de la privatisation des équipements, des espaces verts, des terrains de jeux et des institutions culturelles, de l’auto-enfermement, de l' »euroremont » civilisationnel et du nivellement des expressions culturelles causé par le départ des personnes qui constituaient les différentes sous-cultures de Chisinau.   

  Tous ces éléments éclairent les idéologies, les aspirations, les priorités, statuts et les identités actuels des habitants de la Moldavie. 

Voir le programme complet du séminaire 2023-2024 ici.

Facebooktwitterlinkedin