véronique gruca : recherche & cv

Des histoires de famille. Sociabilité, rituels et vie quotidienne des éleveurs bouriates en Mongolie

Axe de recherche 1 : Déplacements, dépaysements et décalages : hommes, savoirs et pratiques

Contact : veronique.gruca(@)cefres.cz

Ma recherche porte sur la sociabilité, les rituels chamaniques et funéraires ainsi que le quotidien des affaires de famille des éleveurs bouriates en Mongolie. Je m’intéresse à la texture particulière des relations sociales caractéristiques du mode de vie pastoral, et au maintien des liens de solidarité entre les populations, les esprits et les morts en Mongolie contemporaine. Cette recherche englobe l’étude de plusieurs aspects: les rituels chamaniques, les rites funéraires, le pastoralisme nomade et la relation des éleveurs bouriates à leur « terre d’origine » (nutag). Mon étude se fera à l’échelle de plusieurs foyers (ail) qui font tous plus ou moins partie d’un même réseau : celui d’une grande famille étendue (hamaatan) dispersée à travers le territoire et dont certains membres sont partis vivre en ville.

La dispersion, le rassemblement et la nostalgie semblent être au cœur de la relation que les Bouriates de Mongolie entretiennent avec leur « terre d’origine » (nutag) et transparaissent toujours aujourd’hui dans certains contextes. Ma thèse a pour ambition d’explorer la complexité de cette relation et d’examiner la spécificité de cet « être au monde » déterritorialisé, notamment à travers une description fine de rituels chamaniques et de rites funéraires. Je m’interroge également sur la manière dont l’enjeu d’un « chez soi » commun se voit réactivé dans le contexte d’une Mongolie contemporaine qui connait un exode rural important.

La reconfiguration des relations entre les vivants, les esprits et les défunts sera étudiée à travers la description de rituels, mais également à travers une analyse de la vie quotidienne des éleveurs et d’« histoires de famille » recueillies entre 2015 et 2020. Que ce soit entre parents (au sens large), voisins, avec les morts ou les esprits du territoire, le maintien de l’harmonie semble être le fruit d’efforts soutenus et d’un travail de soin permanent. Pourtant, certains contextes donnent à voir un sévère basculement de cet équilibre relationnel. Ma recherche a pour but d’examiner ce type particulier de sociabilité qui semble osciller entre incertitude et stabilité, en considérant aussi bien la manière dont la solidarité s’exprime au quotidien que les situations génératrices d’altercation et de discorde où l’harmonie se voit compromise.

Les données ethnographiques qui serviront de base à cette recherche ont été recueillies de 2015 à 2020 à partir de plusieurs séjours prolongés chez les familles d’éleveurs agriculteurs bouriates du nord-est de la Mongolie, d’une durée totale de vingt mois.

CV

Formation

  • 2018 – : Doctorat en Anthropologie à l’Université Paris-Nanterre
    Thèse intitulée «Des histoires de famille. Sociabilité, rituels et vie quotidienne des éleveurs bouriates en Mongolie », réalisée sous la direction d’Anne de Sales et de Grégory Delaplace.
  • 2018-2020 : Licence de Mongol (langue et civilisation) à l’INALCO (Institut National des Langues et Civilisations Orientales), Paris, mention «Très bien »
  • 2014-2016 : Master d’Anthropologie à l’Université Paris-Nanterre, mention «Très bien »

Terrains de recherche/ terrains ethnographiques

  • 2020 : Terrain ethnographique de 10 mois en Mongolie (en
  • région du Dornod, districts de Bayan-Uul et Bayandun ; Oulan-Bator)
  • 2018-2019 : Terrain ethnographique de 5 mois  (Mongolie, région du Dornod, districts de Bayan-Uul et Bayandun)
  • 2015 : Terrain ethnographique de 5 mois dans le cadre du master(Mongolie, régions du Hentii et du Dornod)

Publications

  • Gruca V. (2015), « Créer un terrain d’entente. Etude de deux rituels chamaniques bouriates en Mongolie », [Mémoire de Master].

Interventions et Journées d’études

  • Mai 2021 : « Nutag : a Mongolian conception of Homeland ? », Epistemological Seminar, CEFRES, Prague, République Tchèque
  • Mars 2021 : « Se retrouver dans les steppes en temps de crise », séminaire Penser les crises, CEFRES, Prague, République Tchèque
  • Mars 2021 : « Retour sur l’expérience d’un confinement partagé avec une famille bouriate en Mongolie », Séminaire du Centre d’Etudes Mongoles et Sibériennes (CEMS), Paris, France
  • Février 2021 : « Quand l’Autre est le plus proche : relations de voisinage chez les Bouriates en Mongolie rurale », séminaire historique franco-tchèque, CEFRES, Prague, République Tchèque
  • 2019 : Participation à la Journée d’étude des doctorants du LESC (Université de Paris-Nanterre). Titre de la présentation : « Dynamiques intrafamiliales et rituel. Etude d’un rituel chamanique bouriate en Mongolie »
  • 2015 : Intervention en Cours Magistral de L2 intitulé « Anthropologie et Photographie » – présentation des données de terrain et travaux du mémoire de master.

Bourses et subventions destinées aux recherches de terrain

  • 2020/06-2020/12 : Presidential scholarship from the International Association for Mongolian Studies, Mongolia
  • 2019 : Bourse d’Aide à la Mobilité Internationale des doctorants, octroyée par la Région Ile-de-France.
  • 2018 : Bourse de terrain, octroyée par l’Ecole Doctorale 395 « Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent », Université Paris-Nanterre
  • 2015 : Lauréate de l’Aide aux Projets Solidaire, commune de Massy (91)

Autres bourses de recherche et mobilités à l’étranger

  • 2021-2022 : Doctorante boursière au CEFRES, Prague
  • 2020/12-2021/08 : Doctorante boursière au CEFRES, Prague
  • 2012-2013 : Année d’étude en Anthropologie Sociale à Durham University, Angleterre, dans le cadre du programme de mobilité Erasmus.

 

Facebooktwitterlinkedin