L’histoire au service de la patrie. Les médiévalismes du discours public en Russie

L’histoire au service de la patrie.
Les médiévalismes du discours public de la Russie contemporaine (2018-2023)

4ème session du Séminaire interne du CEFRES 2023-2024.
Par la présentation de recherches en cours, l’objectif du Séminaire du CEFRES est de soulever et de soumettre à la discussion des questions de méthodes, d’approches ou de concepts, dans un esprit pluridisciplinaire, permettant à chacun de croiser ses propres perspectives avec les travaux présentés.

Lieu : bibliothèque du CEFRES, Na Florenci 3, Prague 1
Dates
: mardi 5 mars 2024, 16h30 CET
Langue : anglais
Contact / Inscription
: cefres[@]cefres.cz
Discutant : Martin ŠORM, Centre d’études médiévales, FLÚ, Académie tchèque des sciences

Olga Kalashnikova (CEFRES / CEU)

Résumé

Bien que la culture populaire perçoive souvent les médiévalismes comme des croyances communes et des attentes inoffensives envers  le Moyen Âge, dans les sociétés contemporaines, certains clichés renvoyant au Moyen Âge sont susceptibles d’agir fortement sur l’éducation. Depuis 2012, au grés des « tournants conservateurs » successifs, le discours public de l’État russe s’est appliqué à forger un métarécit où figurent le « tsardom » puissant et la restauration du passé russe glorieux et des « valeurs orthodoxes traditionnelles ». En conséquence, l’image souvent romancée du Moyen Âge russe est devenue un élément central de cette entreprise idéologique. Cette tendance s’est intensifiée pendant la crise de l’autorité présidentielle en 2020-2021 pour apparaître au grand jour après le déclenchement de l’invasion à grande échelle de l’Ukraine en 2022.

La présentation analysera la façon dont l’État russe contemporain réinterprète le Moyen Âge dans son discours public. Elle cherchera donc à fournir une taxonomie des lieux communs médiévaux qui sont reproduits dans le milieu russe et de leur signification supposée. Grâce à un aperçu contextuel de la politique mémorielle russe menée pendant le quatrième mandat présidentiel de Vladimir Poutine (2018-2024) puis par l’analyse du discours des journaux affiliés à l’État, elle montrera que le discours médiévaliste de l’État transmis par les médias qui lui sont proches cherche principalement à « mobiliser le Moyen Âge » afin de préconiser des transformations politiques antidémocratiques à trois niveaux sémantiques.

Tout d’abord, en orchestrant soigneusement l’idée d’un Moyen Âge russe sublime, l’État affirme que le « modèle civilisationnel » russe séculaire offre une alternative attrayante aux démocraties occidentales « corrompues » et « barbares ». Ensuite, il souligne la nécessité de la centralisation politique en faisant référence à des rois médiévaux despotiques mais justes, ce qui sape les droits humains existants et promeut l’inégalité sociale. Enfin, la reconsidération publique du passé médiéval vise à activer la mobilisation patriotique des citoyens russes sur le plan individuel.

Voir le programme complet du séminaire 2023-2024 ici.

Facebooktwitterlinkedin