Tous les articles par Cefres

Bourses de mobilité du CEFRES. Résultats pour l’année 2022–2023

Le 31 mai 2022, le jury de sélection interdisciplinaire a auditionné 12 candidats pour des bourses de mobilité du CEFRES. Les membres de la commission félicitent l’ensemble des candidats pour la grande qualité de leur dossier et de leur audition.

Après délibération, le jury a décidé ainsi :

Bourses « Plateforme CEFRES »
  1. Jan Kremer (Université Charles, PedF) : Digital Game as a Representation of History

Liste d’attente

  1. Debraj Banerjee (Université Charles, FHS) : The Nation and its Aliens : Contentions of Citizenship under a Hindu Nationalist regime
Bourses « Jeunes chercheurs »
  1. Vojtěch Pojar (CEU) : Experts in Post-imperial Transitions : Entanglements and Diverging Trajectories of Eugenicists between the Habsburg Empire and the Nation States, 1912–1939
  2. Sabrina Rospert (Université Paris 1/LMU Munich) : Penser et percevoir la désobéissance contre l’État. Vers une histoire
  3. Emina Zoletic (Université de Varsovie) : Intergenerational transmission of the memory of the war : The Cases of Families in Bosnia-Herzegovina and the Bosnian diaspora in Europe

Liste d’attente

  1. Adrien Beauduin (CEU) : Réarticulations de genre, sexualité, race et classe dans la droite radicale populiste en Tchéquie et en Pologne
Nouveaux doctorants associés pour l’année 2022 – 2023
  • Laura Brody (Université Charles, FF/Université Paul Valéry) : Imagining Imvros : Past and Present Narratives of Place, Memory and Belonging from Within the Imvriot Diaspora
  • Ciro Porcaro (Université Charles/ Sapienza Roma) : Metonymy : Theoretical Perspectives and Migration Discourse in German Language

CEFRES mobility grants winners – year 2022 – 2023

The interdisciplinary selection jury of the CEFRES mobility grants auditioned 17 candidates on May 31, 2022. It congratulates all the candidates for the high quality of their file and their hearing.

After deliberating, the jury have decided as follows:

Platform CEFRES Grants

  • Jan Kremer (Charles University, PedF): Digital Game as a Representation of History

Waiting list

  • Debraj Banerjee (Charles University, FHS): The Nation and its Aliens: Contentions of Citizenship under a Hindu Nationalist regime

Young Fellows Grants

  • Vojtěch Pojar (CEU): Experts in Post-imperial Transitions: Entanglements and Diverging Trajectories of Eugenicists between the Habsburg Empire and the Nation States, 1912–1939
  • Sabrina Rospert (Université Paris 1/LMU Munich): Penser et percevoir la désobéissance contre l’État. Vers une histoire
  • Emina Zoletic (University of Warsaw): Intergenerational transmission of the memory of the war: The Cases of Families in Bosnia-Herzegovina and the Bosnian diaspora in Europe

Waiting list

  • Adrien Beauduin (CEU): Réarticulations de genre, sexualité, race et classe dans la droite radicale populiste en Tchéquie et en Pologne

The following candidates are proposed to become « associated fellows » to CEFRES for the year 2022-2023:

  • Laura Brody (Charles University, FF/Université Paul Valéry): Imagining Imvros: Past and Present Narratives of Place, Memory and Belonging from Within the Imvriot Diaspora
  • Ciro Porcaro (Charles University/ Sapienza Roma): Metonymy: Theoretical Perspectives and Migration Discourse in German Language

Alice Clabaut : recherche et CV

Mises en scène et réception du théâtre de Samuel Beckett en France, en Allemagne et en République tchèque depuis la chute du mur de Berlin

Axe de recherche 1 – Déplacements, dépaysements et décalages : hommes, savoirs et pratiques

Contact : alice.clabaut.billier@gmail.com

Mon travail de thèse s’intéresse aux “mises en scène et réception du théâtre de Samuel Beckett en France, en Allemagne et en République tchèque depuis la chute du mur de Berlin”. Je travaille en cotutelle entre l’Université Charles et Sorbonne Université.

Ma recherche vise à dresser un état des lieux esthético-politique des mises en scène et de la réception des pièces de Samuel Beckett en France, en Allemagne et en République tchèque depuis la mort du dramaturge. Ce dernier s’éteint en décembre 1989, un mois après la chute du mur de Berlin. La comparaison internationale interroge les conséquences de la guerre froide sur la production et la réception des pièces de Beckett. Les trois pays auxquels je m’intéresse ont traversé l’expérience du rideau de fer différemment. Si l’œuvre de Beckett a toujours été vivement saluée en France, celle-ci a été strictement censurée en Allemagne de l’Est. Alors que les Tchèques ont notamment utilisé En attendant Godot comme argument politique lors de la révolution contre l’URSS, les Français et les Allemands de l’Ouest voyaient en Beckett un théâtre philosophiquement et littérairement révolutionnaire.

Considérant ces différences, j’analyse dans quelle mesure les choix esthétiques constituent un prisme critique permettant de mettre en avant différents aspects de la poétique de Beckett. D’un côté, je mets en évidence la façon dont le théâtre de Beckett met en lumière, à bien des égards, non seulement les traumatismes européens, hérités de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre froide, mais aussi les traumatismes contemporains. D’un autre côté, j’observe l’évolution des choix esthétiques dans les productions, allant des représentations traditionnelles héritées de Roger Blin aux représentations les plus originales, témoignant de l’inépuisable importance du théâtre beckettien.

CV

Formation

2017-2019 : Master, spécialité recherche – Philosophie politique et éthique, Sorbonne Université Paris, mention bien
Mémoire sous la direction de d’Hélène L’Heuillet, Les hommes face aux féminismes. De l’engagement masculin au masculinisme.

2016-2018 : Master, spécialité recherche – Littérature française et comparée, Sorbonne Université Paris, Université Charles de Prague (Erasmus), mention très bien
Mémoire sous la direction de Stéphane Desvignes : Réfléchir le temps, réfléchir au temps, avec Le roi se meurt d’Eugène Ionesco.

2012-2015 : Classe préparatoire BL, Lycée Faidherbe Lille
Spécialité anglais, option LV2 allemand.

Expérience d’enseignement

2021-2022 : Enseignante vacataire en L2 à Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle (TD anglais pour non-spécialistes – “Duos et couples dans le théâtre anglophone”)

2018-2019 : Assistante de langue française, Humboldt Gymnasium, Zwickau, Allemagne

Communications

  • “Beckett avant Beckett. Première réception des œuvres de Beckett en RDA.”, Séminaire doctoral, laboratoire PRITEPS, Sorbonne Université, 18 juin 2021
  • Krapp’s Last Tape :  Écouter et redécouvrir l’anglais dans toute son étrangeté”  –“Noise” Seminar, OVALE, Sorbonne Université Paris, 11 mai 2021
  • “To archive the present or the very first Beckett production in East-Germany” – Interdisciplinary Ph.D. Conference, Memory Studies, 4EU+ research program, Université de Varsovie, 14 avril 2021
  • “La littérature masculiniste aujourd’hui : faire parler plutôt que faire penser” – 6th Gender Masters Transdisciplinary Seminar, Sorbonne Université Paris, 14 mars 2018 

Articles

  • “Beckett & Brecht au Palace de la République. Dialogue politique, polyphonie esthétique”, Beckett aujourd’hui, Beckett Today (en cours, publication prévue pour 2022)
  • “To archive the present or the very first Beckett production in East-Germany” – European Pluralities Series, Memory Studies, 4EU+ research program, Université de Varsovie (en cours, publication prévue pour 2022)

Evénements

  • 6 – 10 septembre 2021  : Ecole d’été 4EU+ “Borderlands of Memory: Nationalism, Religion and Violence in Europe” organisé à l’Université Charles par l’Alliance 4EU+ “Plurality of Memories in Europe in a Global Perspective” Consortium (série de conférences, ateliers et séminaires de différentes disciplines).

AAC – Projet TANDEM « Un espace domestique multi-espèces : comment humains et non-humains co-habitent à l’ère des crises » »

Appel à candidature pour un poste de recherche post-doctorale pendant 2 ans à l’Institut de sociologie de l’Académie tchèque des sciences dans le cadre du projet international TANDEM

Date limite pour candidater: 27 mars 2022, entretien en ligne du 28 mars au 1er avril 2022
Durée:  2 ans – Commence à l’été 2022
Salaire: 600.000 CZK par an (environ 1900 EUR par mois)

Nous recherchons un chercheur post-doc en début de carrière (pas plus de deux ans après l’obtention de son doctorat) qui souhaiterait faire partie de notre équipe de recherche TANDEM pour une durée maximale de 2 ans, à partir de l’été 2022. La collaboration TANDEM est entre le Dr. Petr Gibas (Académie des Sciences Tchèque) et le Dr. Chloé Mondémé (CNRS/CEFRES) basée au CEFRES, Prague, République Tchèque.

Continuer la lecture de AAC – Projet TANDEM « Un espace domestique multi-espèces : comment humains et non-humains co-habitent à l’ère des crises » »

La place de l’absence et les espaces de l’absent : héritages des mouvements de (dé)population du 20ème siècle en Europe et au-delà

La place de l’absence et les espaces de l’absent : héritages des mouvements de (dé)population du 20ème siècle en Europe et au-delà

Journée d’étude

Date : jeudi 24 et vendredi 25 mars 2022
Lieu : Paris (CERI, 56 rue Jacob, 75006) et en ligne (demandez nous le lien par mail à biblio.cefres@gmail.com)
Langue : anglais

Responsables scientifiques :
Catherine Perron, FNSP/CERI – Sciences Po Paris
Michèle Baussant, CNRS/ CEFRES
Katja Hrobat Virloget, University of Primorska

Jeudi 24 mars

12.30 – 14.30

Ce panel est organisé dans le cadre du séminaire « Mémoires et patrimonialisations des migrations » of the EHESS.

Neža Čebron Lipovec,University of Primorska – Koper/Capodistria, Slovenia – « Intertwined metamorphoses: modern architecture and population change in postwar northern Istria ». 

Petra Kavrečič, Universty of Primorska – Koper/Capodistria, Slovenia – The absence of the « other side » of the territory. The territorial discontinuity with the new Yugoslavian-Italian border.

14.30 – 15.00 : Café

15.00 – 16.30

Maria Kokkinou, CEFRES- Prague – Before and after them: spaces of refuge, spaces of expulsion in Eastern Europe through the example of the refugees of Greek civil war 

Ewa Tartakowsky, CNRS- Institut des sciences sociales du politique – Nanterre, France – Auschwitz: a research in times of pandemic

17.00 – 18.30

Cornelia Eisler, BKGE – Oldenburg, Germany – A present absence. Germans from Eastern Europe and the expellee museums in West Germany.

Olga Sezneva, Universiteit van Amsterdam, Amsterdam, Netherlands – Lost-And-Found: The Poiesis of Home in a Dispossessed Land. Tales from Königsberg-Kaliningrad.

 

Vendredi 25 mars

9.30 – 11.15

Elena Soler, Charles University – Prague, Czech Republic – Long-lasting ethnicized silences and the imagined (national) community: reflections on a new theoretical approach

Nadège Ragaru, CNRS/CERI – Sciences Po Paris, France – Seeking Jewish Survivors from Northern Greece in the 1960s: West German Magistrates and the Transnational Story of a Quest for Traces

Katja Hrobat Virloget, University of Primorska – Koper/Capodistria, Slovenia – The silence as absence in Istria. Memory and forgetting of the Istrian exodus, the past and future

11.15 – 11.30 :  Café

11.30 – 12.45

Michèle Baussant, CNRS/ CEFRES – Prag, Czech Republic – What absences shape memories of the colonial displaced?

Catherine Perron, FNSP/CERI – Sciences Po Paris, France – The place of the loss. Expulsions and lost homelands in the German memorial landscape.

14.30 : Table ronde

Yael Navaro, University of Cambridge, Cambrigde UK
Antonela Capelle-Pogacean, FNSP/CERI – Sciences Po Paris, France
Evelyne Ribert, CNRS – IIAC, Paris, France

Autrice de l’illustration: ©Michèle Baussant

AAC – Journée d’étude doctorale EHESS-CEFRES | Foyer, parenté, intimité

Appel à contribution à destination des doctorants

Une journée d’étude doctorale, organisée par l’EHESS et le CEFRES, portera sur le sujet :

Foyer, parenté, intimité : la reconfiguration du vivre ensemble

Date : 3 mai 2022 (9h30-17h)
Date limite d’envoi des propositions de contributions : 1er avril 2022
Lieu : en ligne et au CEFRES, Na Florenci 3 (Prague)
Langue : anglais

Le domicile (ou le foyer) est l’institution par excellence des sociétés occidentales, où vivent seuls ou ensemble célibataires, couples hétérosexuels ou homosexuels, avec un, plusieurs ou sans enfants, sans oublier ni leurs colocataires, leurs amis, leur famille proche ou les maisons de retraite. Alors que l’imaginaire occidental contemporain du foyer familial est lié à l’idée d’une famille nucléaire, un changement est en train de s’opérer, tant dans les représentations du foyer que dans la réalité sociologique de ce à quoi ressemblent désormais les domiciles et les foyers familiaux. Ces micro-entités sociales sont clairement des lieux concrets qui sont sujets à un investissement de ses membres ; elles sont à la fois des entités économiques et l’espace d’une intimité partagée. A partir de ces deux caractéristiques fondamentales du domicile, nous proposons de lier la question de la relation entre individus avec celle relative à la famille (relation avec les enfants, relation avec les parents en dehors de la famille nucléaire), l’économie (revenu et dépenses des entités domestiques, production, consommation) et intimité (une notion qui couvre toute une série de pratiques, d’émotions et d’affects, d’attitudes, de la sexualité au partage de l’espace au soin du corps). Continuer la lecture de AAC – Journée d’étude doctorale EHESS-CEFRES | Foyer, parenté, intimité