Tous les articles par Cefres

Représenter le désir homosexuel

Représenter le désir homosexuel : Contextes locaux, circulations mondiales

Un projet financé par l’Alliance universitaire 4EU+, développé par l’Université Sorbonne (Paris), la Faculté des arts de l’Université Charles (Prague), les universités de Copenhague, Milan et Varsovie, ainsi que le CEFRES.

Coordinateurs du projet :

Josef Šebek, Charles University, Faculty of Arts, Department of Czech and Comparative Literature – PI du minigrant 4EU+
Mateusz Chmurski, CEFRES – Centre français de recherche en sciences sociales, Prague / Sorbonne Université
Carlotta Cossutta, Università degli Studi di Milano Statale / FUEL – Feminist and Queer Philosophy Lab
Libuše Heczková, Charles University, Faculty of Arts, Department of Czech and Comparative Literature / Centre of Gender Studies
Anton Juul, University of Copenhagen / Centre for Gender, Sexuality and Difference
Iwona Kurz, Uniwersytet Warszawski, Instytut Kultury Polskiej
Jean-François Laplénie, Sorbonne Université / Initiative Genre Philomel

Résumé

Le projet a pour objectif de constituer un réseau de collègues de l’Alliance universitaire 4EU+ travaillant sur l’histoire culturelle et littéraire LGBTQ+ dans le cadre d’un ouvrage destiné à la série de l’Association Internationale de Littérature Comparée, intitulée « Histoire comparée des littératures en langues européennes » (ICLA CHLEL).

Ce livre, intitulé « Same-Sex Desire: Representations, Circulations, Locations in European Literary Cultures », ambitionne de saisir toute la complexité des représentations du désir homosexuel dans les littératures européennes : depuis la fin du XIXe siècle et l’avènement du mouvement moderniste, moment où ont émergé des définitions contemporaines de l’homosexualité dans divers contextes européens, jusqu’à la fin du XXe siècle, marquée par la pandémie du SIDA, qui a remodelé ces représentations et engendré de nouvelles perspectives scientifiques dans les domaines des études gays et lesbiennes, puis des études de genre et queer. La collaboration initiée par ce projet revêt une importance capitale pour l’ampleur inédite et la méthodologie novatrice de cet ouvrage.

Programme

  1.  Réunion inaugurale de l’équipe 4EU+ à Prague, en juin 2024.
  2.  Conférence internationale « Affinités sans limites : méthodologies pour une histoire comparée des littératures du désir entre personnes du même sexe. (XIXe-XXe siècles) », prévue à Prague du 19 au 20 septembre 2024
  3. Présentation du projet d’équipe lors de la réunion du Conseil de l’AILC/ICLA CHLEL à Copenhague, le 1er juin 2024.
  4.  Recherche dans les archives à la BNF de Paris, en août 2024.
  5.  Séminaire de recherche avec les membres de l’équipe, à Prague, d’octobre à novembre 2024.

Objectifs du projet

  1.  Rassembler un noyau de spécialistes des études queer des universités de l’alliance 4EU+ (Philomel, InterGen, FUEL, CGS) au sein d’un groupe de travail axé principalement sur les enjeux LGBTQ+.
  2.  Engager des discussions sur les aspects théoriques et méthodologiques relatifs aux représentations historiques du désir homosexuel dans les langues européennes, en abordant : les continuités et les changements ; les méthodes et concepts utilisés ; la littérature explorant les différentes orientations sexuelles et identités de genre en relation avec les traditions littéraires européennes ainsi que les perspectives transculturelles/transnationales ; les canons et sous-canons des représentations du désir homosexuel dans la littérature ; les genres spécifiques liés aux représentations du désir homosexuel ; le point de vue gay/lesbien/queer ; les motifs et les régularités de l’auto-représentation des auteurs, ainsi que la négociation avec les normes (dominantes), etc.
  3.  Faciliter les échanges d’expériences de recherche et d’enseignement entre les chercheurs de l’alliance 4EU+.

GÁBOR EGRY – RESEARCH & CV

Contact : egrygabor@phistory.hu

Historien, Phd, DSc, directeur général. Il a publié quatre livres et deux volumes édités, dont le plus récent est « Etnicitás, identitás, politika. Magyar kisebbségek nacionalizmus és regionalizmus között Romániában és Csehszlovákiában 1918-1944. » [Ethnicité, identité, politique Hungarian minoirties between nationalism and regionalism in Romania and Czechoslovakia 1918-1944] (Napvilág, Budapest, 2015), et de nombreux articles dans des revues spécialisées (notamment SlavicReview et EastCentral Europe), des volumes  sur des sujets liés à l’histoire et à la politique de l’identité. Il a été professeur invité à l’université de Miskolc, à l’université Stradins de Riga et à l’ELTE de Budapest, boursier « Europa » du New Europe College – Institue for Advanced Studies de Bucarest, chercheur invité au Imre Kertész Kolleg de Iéna et à l’IOS de Regnesburg, chercheur invité Fulbright à l’université de Stanford, au Center for Russian, East European and Eurasian Studies.

Son principal sujet de recherche est l’histoire des minorités et du nationalisme en Europe centrale et orientale depuis le XIXe siècle, avec un accent sur la Transylvanie de l’entre-deux-guerres et ses courants politiques régionalistes. En 2017, il a reçu une bourse ERC Consolidator pour le projet NEPOSTRANS – Negotiating post-imperial transitions : from remobilization to nation-state consolidation [Négocier les transitions post-impériales : de la remobilisation à la consolidation de l’État-nation] . Une étude comparative des transitions locales et régionales dans l’Europe centrale et orientale post-Habsbourg.

Liste des publications :

Interview with Gábor Egry, a young historian at the Institute for Political History (Politikatörténeti Intézet) in Budapest, Hungary. Interview conducted in Ithaca, NY on October 26, 2008.

Etudes, essais :

Unholy Alliances? Language Exams, Loyalty, and Identification in Interwar Romania
Slavic Review, 77: (Winter) pp. 959-982. (2017)

Armed Peasants, Violent Intellectuals and Political Guards: Trajectories of Violence in a Failing ation State, 1918-1940
Stred-Centre. 9: (1) pp. 34-54. (2017)

The World between us: State Security and the Negotiation of Social Categories in Interwar Romania
East Central Europe / L’Europe du Centre Est. 44: (1) pp. 17-46. (2017)

A Fate for a Nation: Concepts of History and the Nation in Hungarian Politics, 1989–2010.
In M. Kopecek, Piotr Wcislik (eds.): Thinking Through Transition: Liberal Democracy, Authoritarian Pasts, and Intellectual History in East Central Europe After 1989. Budapest; New York: CEU Press, 2015. pp. 505-524.

Why Identity Matters?: Hungary’s New Law on Citizenship and the Reorganisation of an Organic Nation.
In: Rainer Bauböck (ed.): Dual Citizenship for Transborder Minorities? How to Respond to the Hungarian-Slovak Tit-for-Tat. EUI Working Papers 2010/75. 25–28. (2010)

In: Regimes and Transformations. Hungary in the Twentieth Century. Edited by István Feitl and Balázs Sipos. Napvilág, Budapest, 2005. 95–118.

AAC – Affinités sans limites

Affinités sans limites : méthodologies pour une histoire comparée des littératures du désir entre personnes du même sexe. XIXe-XXe siècles

Ce colloque international constitue un événement préparatoire pour la conception d’un volume thématique intitulé REPRESENTING SAME-SEX DESIRE: LOCAL CONTEXTS, GLOBAL CIRCULATIONS IN EUROPEAN LITERARY CULTURES à paraître au sein de la collection ‘ICLA Comparative History of Literatures in European Languages’ (CHLEL : https://www.uantwerpen.be/en/projects/chlel/).

Date : 19-20 septembre 2024
Lieu : CEFRES, Na Florenci 3, Prague et en ligne
Organisateurs :

  • Mateusz Chmurski, Sorbonne-Université / CEFRES
  • Clément Dessy, Université libre de Bruxelles
  • Hélène Martinelli, École normale supérieure de Lyon / CEFRES
  • Ana Isabel Simón-Alegre, Université Adelphi
  • Josef Šebek, Département de littérature tchèque et comparée, Faculté des lettres, Université Charles

Partenaires :

  • Comité de coordination pour l’histoire comparée des littératures en langues européennes, Association internationale de littérature comparée (CHLEL-ICLA)
  • Fonds national de la recherche, Belgique (FNRS)
  • Centres de recherche STRIGES et Philixte, Université libre de Bruxelles (ULB), Belgique
  • Université Adelphi (New York), États-Unis
  • Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES), Prague, République tchèque
  • Département de littérature tchèque et comparée, Université Charles (ÚČLK FF UK)

Le projet d’ouvrage se fixe comme objectif de mieux saisir et donner à comprendre la complexité des représentations du désir entre personnes du même sexe dans les littératures écrites en langues européennes : depuis la fin du XIXe siècle, au moment où sont apparues les premières définitions contemporaines de l’homosexualité dans différents espaces européens, jusqu’à la fin du XXe siècle, lorsque la pandémie mondiale du SIDA a bouleversé un certain nombre de ces représentations. Ce terminus ad quem représente aussi une période de dépénalisation et de théorisation dans les pays occidentaux, qui a permis l’émergence d’approches historiques, comme les études gaies et lesbiennes, puis le plus récent tournant conceptuel des études de genre, études queer et études trans.

Le fait d’adopter ici une définition positive du désir entre personnes du même sexe permet d’éviter d’aborder la question d’un point de vue social, culturel et littéraire qui repose exclusivement sur une opposition à l’hétéronormativité. Cela permet également de croiser l’analyse de différentes tendances et spécificités locales au sein des représentations littéraires dans une perspective transnationale et comparée. L’objectif serad’observer les éventuelles divergences entre plusieurs traditions littéraires en même temps que les riches dialogues qui existent entre elles, plutôt que de se baser sur le modèle universaliste et unifiant du « coming-out » dans une histoire lesbienne, gay et queer présentée comme un récit progressiste.

Les représentations du désir entre personnes du même sexe doivent être envisagées dans les sens mimétique (représentativité) et politique (porte-parolat) de l’expression. Cela permettra de mettre l’accent sur la circulation des formes, des genres, des formats textuels, des œuvres et des auteur·rices, ainsi que sur leur potentiel d’identification. Cela peut aussi aider à mieux saisir les cadres de réception des œuvres dans un contexte local et transnational, en lien avec les discours sociaux et politiques. Dans le cas qui nous occupe, l’opposition à un ensemble de normes, dont les formes de transgressions peuvent elles-mêmes devenir normées dans une certaine mesure, sera pleinement intégrée aux réflexions proposées dans le volume.

Dans le cadre du présent appel, on prendra nécessairement en compte la diversité des contextes propres à chaque pays et/ou espace linguistique tout en se fixant comme objectif de dépasser les perspectives strictement nationales. La journée d’étude s’intéressera en premier lieu à des questionnements théoriques et méthodologiques en littérature comparée, comme :

  1. (Dis)continuités : Comment pouvons-nous produire une histoire littéraire comparée des représentations du désir entre personnes du même sexe avec ses changements et ses continuités ? Comment éviter d’essentialiser des identités au cours de ce processus ?
  2. Épistémologie : Quelles méthodes et concepts ont déjà été utilisés pour analyser ces représentations à travers diverses langues et littératures ? Quelles sont les études qui ont pris pour objet les représentations littéraires du désir entre personnes du même sexe avant les années 1970 et ont permis d’établir des domaines d’études, telles que les études gaies et lesbiennes ou les études queer ?
  3. Canon / Sous-canon(s) : Comment la parution de textes explorant les orientations sexuelles et les identités de genre peut être située par rapport aux canons littéraires européens et à des perspectives transnationales ? Est-il possible de constituer une histoire comparée d’un (sous-)canon littéraire des textes portant sur le désir entre personnes du même sexe ?
  4. Genre : Pouvons-nous identifier le recours à des genres littéraires spécifiques en lien avec les représentations du désir entre personnes du même sexe : comme, par exemple, certaines formes auto/biographiques, de fiction, d’essai, de poésie, etc. ?
  5. Style : Existe-t-il des styles ou des écritures associées à ces représentations ? Ces dernières mobilisent-elles un certain nombre de figures ou d’éléments récurrents dans la manière dont les auteurs se présentent par rapport aux normes dominantes, dans les textes et les littératures pris en considération ?
  6. Décentrement : Peut-on identifier des disparités et des similarités entre différents espaces littéraires(semi-)périphériques (postimpériales, postcoloniales, postsocialistes) dans différents contextes sociaux, culturels et politiques, marqués par l’oppression structurelle de pouvoirs autoritaires ou religieux ?
  7. Transferts culturels et nationalismes : Comment penser la question des nationalismes en rapport avec les représentations du désir entre personnes du même sexe en littérature et d’autres discours médiatiques (par exemple, stéréotypes nationaux, lien avec la stigmatisation du cosmopolitisme, etc.) ? Quel rôle ont joué les différentes formes de traduction et d’appropriation de textes au niveau national et transnational dans ces circulations ?

Pour soumettre une proposition, veuillez faire parvenir les informations suivantes avant le 15 mai 2024 :
a) votre proposition en français ou en anglais (250-300 mots), incluant votre nom, email et université
b) une brève biographie (250 et 300 mots), en utilisant le formulaire suivant : https://forms.gle/jb6oixDphUUVkKqNA

Le comité de sélection annoncera sa décision à partir du 30 mai 2024. Les envois de propositions par email ne seront pas pris en compte. Un défraiement partiel ou complet des frais de séjour pourra être proposée.

Pour toute question, veuillez contacter :

Masculinité(s) centre-européenne(s)

Masculinité(s) centre-européenne(s) : perspectives comparées

Un projet développé par l’Institut d’études littéraires de l’Université de Silésie à Katowice (IL WNH UŚ), l’Institut de littérature tchèque et comparée de la Faculté des arts de l’Université Charles (ÚČLK FF UK), l’Institut de littérature tchèque de l’Académie tchèque des sciences (ÚČL AV ČR), l’Institut de littérature polonaise de la Faculté d’études polonaises de l’Université de Varsovie (IKP WP UW), l’Institut de littérature slovaque de l’Académie slovaque des sciences (ÚSL SAV), le Centre d’études en sciences sociales – Institut de sociologie (HUN-REN TK SZI), le Centre français de recherche en sciences sociales de Prague (CEFRES, CNRS-MEAE) et soutenu par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche dans le cadre du programme PARCECO.

Date et lieu : les 19 et 20 juin 2024 au CEFRES, Na Florenci 3, Prague 1 et les 14 et 15 novembre 2024 à l’Université de Silésie, Katowice, Pologne
Langue : français, anglais
Comité organisationnel
: Wojciech Śmieja (IL WNH UŚ), Mateusz Chmurski (CEFRES/Sorbonne), Iwona Kurz (IKP WP UW), Richard Müller (ÚČL AV ČR), Josef Šebek (ÚČLK FF UK), Ivana Taranenková (ÚSL SAV)

Résumé

Continuer la lecture de Masculinité(s) centre-européenne(s)

AAC | La traduction des sciences humaines et sociales

Institut de littérature mondiale de l’Académie slovaque des sciences

Le colloque jettera un éclairage nouveau sur la situation du transfert intellectuel et de la traduction en Europe en observant les différences et les similitudes entre l’Europe occidentale et l’Europe centrale et orientale. Soucieux d’alimenter la discussion et d’échanger idées et expériences, les participants chercheront des réponses aux questions suivantes 

Date : 15 et 16 mai 2024

Lieu du colloque : Institut de littérature mondiale de l’Académie slovaque des sciences, Bratislava, Slovaquie

La science est l’un des facteurs les plus importants de la vie culturelle. C’est elle qui donne le pouvoir aux nations. Puissant catalyseur du développement culturel, elle constitue une activité éminemment morale dont le perfectionnement est un devoir sacré de l’homme.
Ján Lajčiak : La Slovaquie et la culture (1920) Continuer la lecture de AAC | La traduction des sciences humaines et sociales

Nouveautés bibliothèque. Mars 2024

SOMMAIRE

PHILOSOPHIE
SOCIOLOGIE & ANTHROPOLOGIE SOCIALE
SCIENCE POLITIQUE
ARTS & LITTÉRATURE
HISTOIRE

Philosophie

194 FOU
RYZIŃSKI, Remigiusz
Foucault à Varsovie /Remigiusz Ryziński ; Trad. Margot Carlier. Paris : La Découverte, 2023 , 363 p. ; (Histoire-monde)
6708
Résumé : A partir de l’observation de la sociologie d’une cité de la Plaine Saint-Denis, l’auteur retrace l’histoire des migrations en France de l’émergence de la IIIe République aux années 1930, tout en analysant les évolutions culturelles et économiques auxquelles ces populations sont soumises. ©Electre 2024

Continuer la lecture de Nouveautés bibliothèque. Mars 2024