Archives de catégorie : Non classé

Běla Sýkorová

A étudié l’histoire des religions et le français (spécialisation traduction-interprétation) à la Faculté des lettres de l‘Université Charles à Prague. Elle se spésialise sur le travail lié à l’édition des textes  – depuis leur traduction (du français et de l’anglais vers le tchèque), jusqu’à leur écriture (en tchèque), en passant par leur révision linguistique et stylistique et l’édition finale (en tchèque). Elle travaille ou à collaboré avec des maisons d’éditions telles Grada (Metafora) et Karmelitánské nakladatelství.

Elle est membre de l’équipe du CEFRES depuis octobre 2022.

Mateusz Chmurski

Directeur du CEFRES depuis septembre 2022.
Maître de conférences à l’UFR d’Études slaves, Faculté des Lettres, Sorbonne Université ; codirecteur du Centre interdisciplinaire de recherches sur l’Europe centrale (CIRCE, UMR 8224 Eur’Orbem, 2019-2022).

Ses travaux portent sur les littératures centre-européennes dans une approche comparatiste, avec un accent fort sur les écrits de soi, les expressions de la corporalité et l’évolution des normes sociales et littéraires qui les accompagnent.

Dernière publication :

  • Journal, fiction, identité(s). Modernités littéraires d’Europe centrale (1880-1920) à travers les œuvres de Csáth, Irzykowski et Klíma, Paris, Eur’ORBEM Éditions, 2018 (traduction polonaise sous presse).

Voir le CV complet de Mateusz Chmurski.

Alice Clabaut : recherche et CV

Mises en scène et réception du théâtre de Samuel Beckett en France, en Allemagne et en République tchèque depuis la chute du mur de Berlin

Axe de recherche 1 – Déplacements, dépaysements et décalages : hommes, savoirs et pratiques

Contact : alice.clabaut.billier@gmail.com

Mon travail de thèse s’intéresse aux “mises en scène et réception du théâtre de Samuel Beckett en France, en Allemagne et en République tchèque depuis la chute du mur de Berlin”. Je travaille en cotutelle entre l’Université Charles et Sorbonne Université.

Ma recherche vise à dresser un état des lieux esthético-politique des mises en scène et de la réception des pièces de Samuel Beckett en France, en Allemagne et en République tchèque depuis la mort du dramaturge. Ce dernier s’éteint en décembre 1989, un mois après la chute du mur de Berlin. La comparaison internationale interroge les conséquences de la guerre froide sur la production et la réception des pièces de Beckett. Les trois pays auxquels je m’intéresse ont traversé l’expérience du rideau de fer différemment. Si l’œuvre de Beckett a toujours été vivement saluée en France, celle-ci a été strictement censurée en Allemagne de l’Est. Alors que les Tchèques ont notamment utilisé En attendant Godot comme argument politique lors de la révolution contre l’URSS, les Français et les Allemands de l’Ouest voyaient en Beckett un théâtre philosophiquement et littérairement révolutionnaire.

Considérant ces différences, j’analyse dans quelle mesure les choix esthétiques constituent un prisme critique permettant de mettre en avant différents aspects de la poétique de Beckett. D’un côté, je mets en évidence la façon dont le théâtre de Beckett met en lumière, à bien des égards, non seulement les traumatismes européens, hérités de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre froide, mais aussi les traumatismes contemporains. D’un autre côté, j’observe l’évolution des choix esthétiques dans les productions, allant des représentations traditionnelles héritées de Roger Blin aux représentations les plus originales, témoignant de l’inépuisable importance du théâtre beckettien.

CV

Formation

2017-2019 : Master, spécialité recherche – Philosophie politique et éthique, Sorbonne Université Paris, mention bien
Mémoire sous la direction de d’Hélène L’Heuillet, Les hommes face aux féminismes. De l’engagement masculin au masculinisme.

2016-2018 : Master, spécialité recherche – Littérature française et comparée, Sorbonne Université Paris, Université Charles de Prague (Erasmus), mention très bien
Mémoire sous la direction de Stéphane Desvignes : Réfléchir le temps, réfléchir au temps, avec Le roi se meurt d’Eugène Ionesco.

2012-2015 : Classe préparatoire BL, Lycée Faidherbe Lille
Spécialité anglais, option LV2 allemand.

Expérience d’enseignement

2021-2022 : Enseignante vacataire en L2 à Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle (TD anglais pour non-spécialistes – “Duos et couples dans le théâtre anglophone”)

2018-2019 : Assistante de langue française, Humboldt Gymnasium, Zwickau, Allemagne

Communications

  • “Beckett avant Beckett. Première réception des œuvres de Beckett en RDA.”, Séminaire doctoral, laboratoire PRITEPS, Sorbonne Université, 18 juin 2021
  • Krapp’s Last Tape :  Écouter et redécouvrir l’anglais dans toute son étrangeté”  –“Noise” Seminar, OVALE, Sorbonne Université Paris, 11 mai 2021
  • “To archive the present or the very first Beckett production in East-Germany” – Interdisciplinary Ph.D. Conference, Memory Studies, 4EU+ research program, Université de Varsovie, 14 avril 2021
  • “La littérature masculiniste aujourd’hui : faire parler plutôt que faire penser” – 6th Gender Masters Transdisciplinary Seminar, Sorbonne Université Paris, 14 mars 2018 

Articles

  • “Beckett & Brecht au Palace de la République. Dialogue politique, polyphonie esthétique”, Beckett aujourd’hui, Beckett Today (en cours, publication prévue pour 2022)
  • “To archive the present or the very first Beckett production in East-Germany” – European Pluralities Series, Memory Studies, 4EU+ research program, Université de Varsovie (en cours, publication prévue pour 2022)

Evénements

  • 6 – 10 septembre 2021  : Ecole d’été 4EU+ “Borderlands of Memory: Nationalism, Religion and Violence in Europe” organisé à l’Université Charles par l’Alliance 4EU+ “Plurality of Memories in Europe in a Global Perspective” Consortium (série de conférences, ateliers et séminaires de différentes disciplines).

Un espace domestique multi-espèces : comment humains et non-humains co-habitent à l’ère des crises

Un projet mené dans le cadre du programme TANDEM développé par l’Académie tchèque des sciences, l’Université Charles et le CEFRES/CNRS réunis au sein de la Plateforme de coopération et d’excellence en sciences humaines et sociales.

L’interaction d’acteurs humains et non humains – personnes et animaux, plantes, champignons, bactéries, virus, mais aussi dispositifs technologiques et agents chimiques, entre autres – est un sujet de préoccupation émergent pour les sciences  humaines et sociales. Des disciplines telles que l’anthropologie, la géographie humaine et les STS se concentrent sur la manière dont ces enchevêtrements façonnent et forment la réalité sociale, sur la manière dont ils sont conceptualisés, mais aussi leurs effets pratiques.

Continuer la lecture de Un espace domestique multi-espèces : comment humains et non-humains co-habitent à l’ère des crises

Alessandro Testa : recherche & CV

Axes de recherche 1 et 3 : Déplacements, dépaysements et décalages & Objets, traces, mises en carte : espaces au quotidien.

Contact : alessandro.testa@fsv.cuni.cz

Alessandro Testa est Assistant Professor et Senior Researcher à l’Institut d’études sociologiques de l’Université Charles à Prague où, depuis 2020, il dirige le projet “ReEnchEu – The Re-Enchantment of Central-Eastern Europe”, pour lequel travaillent cinq chercheurs et chercheuses provenant de quatre pays européens différents. Auparavant, il a été stagiaire postdoctoral du programme Lise Meitner et chargé de cours à l’Université de Vienne (2015-2019). Continuer la lecture de Alessandro Testa : recherche & CV

Composition du comité de gestion en 2020-2021

Membres statutaires

  • Ondřej Beránek, vice-président chargé de la IIIe section de l’AV ČR
  • Lenka Rovná, prorectrice responsable de la problématique européenne de l’UK
  • Jérôme Heurtaux, directeur du CEFRES

Représentants de l’UK

Représentants de l’AV ČR